Lundi 18e Semaine du Temps Ordinaire – (Mt 14:13-21) – La Parole de Dieu

La Parole de Dieu

Eternel, écoute ma prière, prête l’oreille à mes supplications, réponds-moi dans ta fidélité, dans ta justice! Psaume 143:1
Eternel, écoute ma prière, prête l’oreille à mes supplications, réponds-moi dans ta fidélité, dans ta justice! Psaume 143:1

LECTURE DU JOUR

Lecture du livre du prophète Jérémie
(Jr 28, 1-17)

Cette année-là, au début du règne de Sédécias, roi de Juda,
la quatrième année, au cinquième mois,
le prophète Ananie, fils d’Azzour, originaire de Gabaon,
me dit dans la maison du Seigneur,
en présence des prêtres et de tout le peuple :
« Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël :
J’ai brisé le joug du roi de Babylone !
Dans deux ans, jour pour jour,
je ferai revenir en ce lieu
tous les objets de la maison du Seigneur
que Nabucodonosor, roi de Babylone, a enlevés
pour les emporter à Babylone.
Je ramènerai ici Jékonias, fils de Joakim, roi de Juda,
avec tous les déportés de Juda qui sont partis à Babylone
– oracle du Seigneur –,
car je vais briser le joug du roi de Babylone ! »
Le prophète Jérémie répondit au prophète Ananie
en présence des prêtres et de tout le peuple,
qui se tenaient dans la maison du Seigneur.
Il lui dit :
« Amen ! Que le Seigneur agisse ainsi,
que le Seigneur accomplisse ta prophétie :
qu’il fasse revenir de Babylone
les objets de la maison du Seigneur et tous les déportés.
Cependant, écoute bien cette parole
que je vais te faire entendre,
à toi et à tout le peuple :
Les prophètes qui nous ont précédés, toi et moi,
depuis bien longtemps,
ont prophétisé contre de nombreux pays et de grands royaumes
la guerre, le malheur et la peste.
Le prophète qui annonce la paix
n’est reconnu comme prophète
vraiment envoyé par le Seigneur,
que si sa parole s’accomplit. »
Alors le prophète Ananie enleva le joug
que le prophète Jérémie s’était mis sur la nuque,
et il le brisa.
Et Ananie déclara en présence de tout le peuple :
« Ainsi parle le Seigneur :
De la même manière, dans deux ans, jour pour jour,
je briserai le joug de Nabucodonosor, roi de Babylone,
pour en délivrer toutes les nations. »
Alors le prophète Jérémie alla son chemin.

La parole du Seigneur fut adressée à Jérémie
après que le prophète Ananie
eut brisé le joug qui était sur sa nuque.
« Va dire à Ananie :
Ainsi parle le Seigneur :
Tu as brisé un joug de bois,
mais à sa place tu feras un joug de fer.
Car ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël :
C’est un joug de fer
que je mets sur la nuque de toutes ces nations,
pour qu’elles servent Nabucodonosor, roi de Babylone.
Et elles le serviront.
Je lui ai donné même les bêtes sauvages. »
Le prophète Jérémie dit alors au prophète Ananie :
« Écoute bien, Ananie : le Seigneur ne t’a pas envoyé,
et toi, tu rassures ce peuple par un mensonge.
C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur :
Je te renvoie de la surface de la terre ;
tu mourras cette année,
car c’est la révolte que tu as prêchée contre le Seigneur. »
Le prophète Ananie mourut cette même année,
au septième mois.

ÉVANGILE DU JOUR

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
(Mt 14, 13-21)

En ce temps-là,
quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste,
il se retira et partit en barque
pour un endroit désert, à l’écart.
Les foules l’apprirent
et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied.
En débarquant, il vit une grande foule de gens ;
il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.

Le soir venu,
les disciples s’approchèrent et lui dirent :
« L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée.
Renvoie donc la foule :
qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! »
Mais Jésus leur dit :
« Ils n’ont pas besoin de s’en aller.
Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Alors ils lui disent :
« Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. »
Jésus dit :
« Apportez-les moi. »
Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe,
il prit les cinq pains et les deux poissons,
et, levant les yeux au ciel,
il prononça la bénédiction ;
il rompit les pains,
il les donna aux disciples,
et les disciples les donnèrent à la foule.
Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient :
cela faisait douze paniers pleins.
Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille,
sans compter les femmes et les enfants.

Acclamons la Parole de Dieu.

Louange à Toi Seigneur Jésus.

Jesus, I Love You!
Jesus, I Love You!

Lundi 18e Semaine du Temps Ordinaire

(Mt 14:13-21)

DIEU NOUS ENSEIGNE

Cher le Peuple de Dieu,

La Parole de Dieu dans l’évangile d’aujourd’hui raconte comment Jésus multiplie les pains pour nourrir le peuple. Cela préfigure l’amour de Dieu qui aime toujours les hommes et est avec l’homme dans l’Eucharistie.

Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui s’est fait homme, il a souffert, est mort et ressuscité, et il sera avec l’homme jusqu’à la fin du monde. C’est-à-dire dans l’Eucharistie. L’Eucharistie est le Corps de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Pendant la messe, après que le prêtre récite les paroles de consécration et récite la prière sur le pain et le vin : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang qui sera versé pour vous », alors Dieu est vraiment présent dans le pain et le vin.  Tous ceux qui ont une foi et un amour absolus en Dieu se rendront compte que c’est le Dieu d’amour qui est vraiment présent dans l’Eucharistie.

Aujourd’hui, la Parole de Dieu veut inviter chacun : à prendre conscience de l’amour que Dieu a pour l’homme en donnant sa propre vie pour l’humanité. Ceux qui aiment Dieu doivent venir et rester avec Lui dans l’Eucharistie. Ceux qui veulent devenir un avec Lui doivent purifier leur cœur pour recevoir le Fils de Dieu dans leur cœur.

Il a également voulu rappeler à tous que là où il y a Dieu, il y a la paix et le bonheur, là est le Royaume des Cieux. Courez donc tous à l’amour de la Sainte Trinité présente dans l’Eucharistie. Dieu a toujours un cœur ouvert pour accueillir tous ses enfants.

Quand Jésus a vu la foule, il a été ému de compassion et de cette miséricorde, il a demandé au Père de remplir miraculeusement le peuple avec cinq pains et deux poissons. C’est aussi l’image préfigurante de l’Eucharistie que Dieu veut donner aux hommes, afin que ceux qui le reçoivent dans leur cœur soient nourris de lui dans l’âme et dans le corps. Là où Dieu habite, il y a la paix et le bonheur. Il n’y a rien de plus satisfaisant que d’avoir Dieu dans nos cœurs.

Rendez grâce à Dieu, gardons notre cœur pur afin que Dieu puisse entrer dans notre cœur car le cœur de chacun est le temple du Saint-Esprit. Croyons et accueillons Dieu dans notre cœur pour vivre éternellement avec Lui.

Rends gloire à Dieu. Amen.

Prier la Miséricorde à la Maison de Dieu le Père

Free counters!

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.