Mardi La Veille du Fete des Saints Pierre et Paul l’Aptre

La Parole de Dieu Chaque Jour

Lecture du Livre des Actes des Apôtres 

Acts 3, 1-10

01 Pierre et Jean montaient au Temple pour la prière de l’après-midi, à la neuvième heure.

02 On y amenait alors un homme, infirme de naissance, que l’on installait chaque jour à la porte du Temple, appelée la « Belle-Porte », pour qu’il demande l’aumône à ceux qui entraient.

03 Voyant Pierre et Jean qui allaient entrer dans le Temple, il leur demanda l’aumône.

04 Alors Pierre, ainsi que Jean, fixa les yeux sur lui, et il dit : « Regarde-nous ! »

05 L’homme les observait, s’attendant à recevoir quelque chose de leur part.

06 Pierre déclara : « De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche. »

07 Alors, le prenant par la main droite, il le releva et, à l’instant même, ses pieds et ses chevilles s’affermirent.

08 D’un bond, il fut debout et il marchait. Entrant avec eux dans le Temple, il marchait, bondissait, et louait Dieu.

09 Et tout le peuple le vit marcher et louer Dieu.

10 On le reconnaissait : c’est bien lui qui était assis à la « Belle-Porte » du Temple pour demander l’aumône. Et les gens étaient frappés de stupeur et désorientés devant ce qui lui était arrivé.

Lecture de la lettre de Saint Paul aux Galates
(Am 3, 1-8 ; 4, 11-12)

11 Frères, je tiens à ce que vous le sachiez, l’Évangile que j’ai proclamé n’est pas une invention humaine.

12 Ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par révélation de Jésus Christ.

13 Vous avez entendu parler du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme : je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire.

14 J’allais plus loin dans le judaïsme que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge, et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères.

15 Mais Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon

16 de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes. Aussitôt, sans prendre l'avis de personne,

17 sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas.

18 Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui.

19 Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur.

20 En vous écrivant cela, – je le déclare devant Dieu – je ne mens pas.

 

Mardi, La Veille du Fete des Saints Pierre et Paul l'Apôtre

(Jean 21, 15-19)

L'Évangile du Jour, 

L'Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean: (Jean 21, 15-19)

15 Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »

16 Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »

17 Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.

18 Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »

19 Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

La Veille de la Fête des Saints Pierre et Paul l'Apôtre

(Jean 21:15-19)

La Parole de Dieu pour tous

 

 

Cher Peuple de Dieu,

La Parole de Dieu rapporte aujourd'hui que Dieu a choisi et appelé les deux saints Pierre et Paul qui sont les deux piliers principaux de l'Église. Ces deux piliers sont placés par Dieu dans deux directions différentes, mais tous deux pointent vers le même Dieu qui donne le salut aux gens.

Pierre était un homme directement appelé et choisi par Dieu d'une manière spéciale. Il n'était qu'un pêcheur sans instruction, mais Dieu a vu dans son cœur un cœur qui aimait et craignait Dieu.

Pierre, qui a été placé par Dieu dans son œuvre de salut. Par conséquent, durant la vie d'évangélisation publique de Jésus, il a enseigné à Pierre à être aussi dévoué qu'un enseignant à un disciple, qu'un père à son fils.

Jésus n'a pas hésité à réprimander Pierre dans les moments d'erreur, comme il l'appelait : « Passe derrière moi, Satan. C'est une réprimande très sévère, mais c'est une parole qui contient l'amour profond de Dieu pour le Saint, parce qu'Il fera de lui le chef de l'Église, qui est le corps de Jésus-Christ. C'est une responsabilité très spéciale et noble. Par conséquent, avant que Jésus-Christ ne monte au ciel, il est apparu et a testé la foi du saint en posant trois questions d'une grande importance, résumées en seul mots "amour". Il a demandé trois fois à Pierre : "M'aimes-tu plus que ces frères ?". Et avec enthousiasme et dévouement à son Maître, Pierre a répondu à Dieu d'une manière très forte et décisive: "Tu sais que je t'aimes". C'est précisément cette profession sans équivoque d'amour pour Dieu, que Pierre, que Dieu a placé comme la pierre angulaire de son œuvre salvifique, est le chef de l'Église. Lorsque Jésus-Christ est monté au ciel, il a confié la tâche de prendre soin de l'Église et de paître son troupeau, poursuivant l'œuvre d'évangélisation pour faire descendre le salut de Dieu sur toute l'humanité.

Pierre était un homme directement choisi par Dieu, et Paul était un fervent traditionaliste qui avait auparavant cherché à persécuter les disciples de Jésus-Christ. Saint Paul a reçu le don de conversion de Dieu, a été choisi par Dieu et utilisé comme son arme dans l'œuvre du salut pour ramener les pécheurs à Dieu. Les deux saints étaient très satisfaits de Dieu, ils mettaient Dieu au-dessus de toutes choses et obéissaient à Dieu de toutes les manières, en se sacrifiant, en s'abandonnant pour combattre l'ennemi, pour remporter la victoire. que l'œuvre de Dieu peut se répandre dans le monde entier.

L'image des deux saints appelés et placés par Dieu est aussi un exemple à suivre pour tous ceux qui veulent suivre Jésus-Christ, c'est-à-dire mettre « l'amour » en premier : avoir peur et aimer Dieu par-dessus tout ; professent leur foi en Jésus-Christ comme le Dieu d'amour qui est toujours présent et vivant et qui donne de l'amour à tous. Il invite tous ses enfants qui traversent des épreuves et des tribulations, à courir vers Dieu, à compter sur son amour. Dieu prendra toujours soin et protégera tous ceux qui viennent se réfugier dans son cœur aimant.

Rends gloire à Dieu. Amen.

 

Free counters!

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.